Skip to main content
Resources

Études de cas en RDC - Bitale

L'une des trois étude de cas mettant en évidence les solutions multipartites trouvées par le groupe de travail sur les principes volontaires basé au Sud-Kivu entre 2019 et 2020 à :

- Bitale - L'insécurité a augmenté sur le site minier de Bitale après que des coopératives minières ont engagé des éléments des FARDC pour défendre leurs revendications, obligeant les autorités publiques à suspendre les opérations minières. Le tribunal provincial de Bukavu n'a pas été en mesure de régler le différend. Le groupe de travail a toutefois pu intervenir et faciliter une résolution en menant une mission d'enquête pour avoir une appréciation indépendante de la situation. Le groupe a assuré le suivi avec le général commandant et a plaidé pour le retrait des troupes stationnées illégalement sur le site minier et dans la ville adjacente. Le GdT a surveillé le retrait qui a suivi et a servi de médiateur pour un accord mutuellement acceptable entre les deux coopératives.

L'intervention du GdT a conduit au retrait des éléments de l'armée. L'accord négocié entre les acteurs de l'industrie minière a empêché de nouvelles violations des droits de l'homme et a permis la reprise de l'extraction artisanale et à petite échelle.

Image : @Della Valle 2020